Le plus classique des thés noirs fumés. Inventé par « accident » dans le Fujian (sud de la Chine) un jour de pluie où les troupes impériales réquisitionnèrent un entrepôt. Un feu fut allumé et gâta vite la récolte de thé qui fut vendue ainsi et eu un succès immédiat auprès des européens. Un thé qui est peu consommé en Chine, voir rare même. L’invention du Lapsang Souchong serait le fait de la famille Jiang. Un thé fumé naturellement au bois d’épicéa dans le Fujian, à proximité des Wuyi shan.
Une infusion d’un rouge soutenue aux notes de fumée et de cuir prononcées.